Spécial
Covid-19
Les HUG face à la pandémie

Un engagement exceptionnel face à la pandémie

Les HUG ont transformé leur dispositif pour répondre aux besoins de tous les malades en collaboration étroite avec l’ensemble du réseau de soins

1 janvier-31 décembre 2020

Une année Covid par l’image
L'année 2020 restera dans toutes les mémoires. Retrouvez les dates clés et les faits marquants dans cette page et dans une vidéo. « L’hôpital a tenu le choc au prix de très gros efforts », souligne Bertrand Levrat, directeur général des HUG. « C’était une année éprouvante, durant laquelle l’ensemble du personnel a fait preuve d’une extrême disponibilité et d’un grand professionnalisme. Je tiens à rendre hommage à tous ces hommes et à toutes ces femmes et à saluer leur courage exemplaire au service de la population de Genève et de sa région. »

16 janvier 2020

L’histoire débute au CRIVE
A peine le nouveau coronavirus identifié en Chine, le Centre national de référence pour les infections virales émergentes (CRIVE), situé aux HUG, valide un test diagnostique et le diffuse dans les autres laboratoires en Suisse. Semaine après semaine, il séquence le génome du virus, scrute les nouveaux variants et surveille l’évolution de la pandémie. A la demande de l’Office fédéral de la santé publique, il évalue en septembre plusieurs tests rapides antigéniques avant leur utilisation à large échelle.
CRIVE

14 février 2020

Des lieux de dépistage créés en urgence
Tester, dépister, isoler : c’est la stratégie pour briser les chaînes de transmission. Le défi est d’organiser rapidement le dépistage de centaines de personnes avec suspicion de Covid-19 dans des locaux à l’écart du passage des autres malades. Pour mettre sur pied leur premier centre de dépistage, les HUG choisissent une vaste salle inoccupée sous l’ancien auditoire des policliniques, accessible directement depuis l’extérieur, et aménagent une dizaine de boxes. Un mois plus tard, la superficie est triplée en installant une tente. Ce secteur baptisé E connaît le 16 mars une affluence record de 450 personnes en 24h.
Dépistage Covid-19
27 février 2020
La 1ère personne testée positive à Genève est hospitalisée

18 mars 2020

Le marathon commence
Après un mois et demi d’intenses préparations, les HUG passent en mode crise et bouleversent leur organisation pour gérer l’afflux massif de malades. Des blocs opératoires sont transformés en soins intensifs, des bureaux en soins intermédiaires. Le Service de médecine interne générale des HUG triple son nombre de lits et ses effectifs. Une trentaine d’unités sont dédiées à la prise en charge de malades du Covid sur plusieurs sites (bâtiment Julliard, Belle-Idée, Trois-Chêne, Loëx). Les opérations non urgentes sont suspendues. La première vague déferle.
Le marathon commence

20 mars 2020

Une collaboration inédite avec le réseau de soins
Sous les auspices du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé, les HUG, l’association des Cliniques privées de Genève, le Réseau d’Urgences Genevois, l’Association des médecins de Genève, le Groupe des médecins de famille, l’Institution genevoise de maintien à domicile (imad) et l’ensemble du réseau de santé genevois unissent leurs forces pour répondre aux besoins en soins aigus de la population. Désignés comme le seul hôpital du canton à recevoir des malades Covid+, les HUG se préparent à disposer de 900 lits. Les cliniques ouvrent leurs portes aux patient·es des HUG non Covid. Seules les interventions chirurgicales urgentes ou ne pouvant être repoussées de plus de trois mois sont réalisées dans le cadre de cette coopération exceptionnelle.
340000 vues
sur YouTube pour la première vidéo sur le SARS-CoV-2 faite avec le Pr Laurent Kaiser, médecin-chef du Service des maladies infectieuses des HUG

23 mars 2020

Un immense besoin de soutien psychologique
Traumatismes, conflits, idées suicidaires, violences, dépressions, trop-plein d’émotions, souffrance psychique: le Covid-19 et le confinement impactent fortement la santé mentale et le moral de la population. Plusieurs services de psychiatrie et de médecine palliative adaptent leurs prestations : aide psychologique pour les malades et leurs proches, suivi en cas de tensions familiales, écoute et accompagnement des personnes en fin de vie.
Soutien psychologique

24 mars 2020

Alain Berset en visite aux HUG
Accompagné du Dr Daniel Koch, de l’Office fédéral de la santé publique, le Conseiller fédéral en charge du Département de l’intérieur visite le dispositif Covid-19. Impressionné par la métamorphose de l’hôpital, il déclare : « Ce que les HUG ont fait s’apparente à un mammouth auquel on demanderait d’effectuer un triple salto arrière et qui s’exécuterait séance tenante ».
Alain Berset en visite aux HUG

1 avril 2020

CoviCall, CoviCheck et CoviCare
Son nom justifie son implication : le Service de médecine de premier recours des HUG prend la tête du réseau mobilisé pour soigner les malades à l’extérieur de l’hôpital. Géré par le canton de Genève, ce dispositif de contact et de suivi s’articule autour de trois systèmes, CoviCall pour l’évaluation à domicile par téléconsultation, CoviCheck pour orienter les personnes suspectes vers un lieu de prélèvement et CoviCare pour assurer le suivi ambulatoire des cas suspects et confirmés.
24000 litres
d’oxygène contenus dans la deuxième citerne installée pour répondre aux besoins de tous les malades

12 avril 2020

Un avion affrété de Chine par la Task Force HUG Covid-19
Créée en mars 2020, une Task Force HUG Covid-19 a regroupé des entrepreneurs et des décideurs désireux de renforcer l'approvisionnement du canton de Genève et des HUG. Cette Task Force bénévole a assuré le transport de dizaines de tonnes de matériel médical dès le début de la pandémie. Elle est aussi intervenue pour que l'industrie genevoise produise de la solution hydro-alcoolique.
Avion affrété Task Force

20 avril 2020

Une réadaptation spécialisée à Beau-Séjour et à Loëx
Guéris de la phase aiguë, certains malades ont besoin de soins de réadaptation pour retrouver de la force et de la mobilité, gagner en indépendance dans les activités du quotidien et lutter contre des séquelles neurologiques affectant notamment la mémoire, la vigilance et la concentration. Des programmes spécialisés sont mis en place pour eux dans les services de neurorééducation à Beau-Séjour et de réadaptation à Loëx. Ils impliquent des physiothérapeutes, des diététicien·nes, des ergothérapeutes, des logopédistes et des neuropsychologues, voire des psychiatres.
Readaptation post Covid
54 projets
de recherche lancés dont une partie soutenus par la Fondation privée des HUG

2 mai 2020

Prévention auprès des populations vulnérables
L’image choque. Des centaines de personnes font la queue à la distribution alimentaire organisée à la patinoire des Vernets par la Caravane de la solidarité. L’équipe médico-infirmière de la Consultation ambulatoire de soins communautaires des HUG est présente sur place. Elle propose des tests de dépistage (Covid-19, sida, etc.) et évalue les besoins en santé de cette population précarisée.
Caravane solidarité

29 mai 2020

0 malade Covid+ aux soins intensifs
Dernière cellule de crise, immense soulagement pour les équipes. L’activité ambulatoire, interventionnelle et chirurgicale reprend progressivement. Un dispositif minimum est conservé pour répondre à tout nouvel épisode épidémique, des recrutements sont lancés dans la perspective de l’automne. Un financement supplémentaire est sollicité auprès du Conseil d’Etat et du Grand Conseil pour cette nouvelle mission d’intérêt général spécifique liée au Covid. Les HUG tirent un premier bilan.
3733 transports
par ambulance organisés par le 144, dont 2'933 depuis le domicile des malades du Covid vers les hôpitaux et cliniques

1 juillet 2020

Y a-t-il une place pour la prévention ?
En attendant l’arrivée de vaccins ou de nouveaux médicaments, les scientifiques testent un traitement préventif antiviral contre le Covid-19 auprès de personnes ayant été en contact rapproché avec des malades. L’étude s’appelle CoPEP ; elle est financée par la Fondation privée des HUG et le Fonds national suisse de la recherche scientifique. Les résultats sont attendus en 2021.

15 octobre 2020

La deuxième vague arrive
Les HUG tirent la sonnette d’alarme. Pour être capables de recevoir tous les malades, Covid et non Covid, ils augmentent leurs capacités d’accueil et de laboratoire, et réactivent la collaboration avec les cliniques qui acceptent d’accueillir des personnes Covid+. Grâce à l’expérience acquise au printemps, les équipes des HUG adaptent les traitements et privilégient les soins intermédiaires. Les médecins de ville et l’imad jouent un rôle déterminant pour prévenir des hospitalisations ou réduire leur durée.
Deuxième vague

25 octobre 2020

Un appel à renforts entendu
La solidarité joue à fond. Quelque 800 professionnel·les de santé ont été engagé·es durant l’été et au début de l’automne avec un effort gigantesque de formation à la clé. Civilistes, militaires et sapeurs-pompiers viennent en soutien dans les équipes afin de libérer du temps au personnel infirmier pour réaliser des soins. Des bénévoles passent dans les unités pour proposer aux malades un contact virtuel avec leurs proches grâce à l’application Harmonie.
Renforts covid
10 malades
transférés dans d’autres hôpitaux universitaires suisses

16 novembre 2020

Au pic de l’épidémie
Au cœur de l’automne, Genève est considérée comme l’une des régions les plus touchées en Europe. Le 16 novembre, 735 malades Covid+ sont hospitalisés aux HUG et dans les cliniques privées. C’est le pic de la deuxième vague bien plus élevé que celui de la première (478 malades le 8 avril). La deuxième vague ressemble à un tsunami.
Pic covid

8 décembre 2020

Quand les symptômes persistent
Le Covid-19 peut se révéler éprouvant même pour une personne ne développant pas une forme grave de la maladie. Parfois des symptômes (perte de l’odorat et du goût, essoufflement, toux, maux de tête) tardent à disparaître. En observant ce phénomène, le Service de médecine de premier recours a ouvert une consultation pour ces malades souffrant d’un Covid long afin de leur assurer un suivi et une prise en charge optimale.
Covid

23 décembre 2020

La menace des nouveaux variants
A l’approche des fêtes, la situation reste tendue avec l’apparition d’un variant très contagieux identifié en Grande-Bretagne et déjà présent à Genève. « Avec plus de 500 malades Covid et post-Covid hospitalisés, nous sommes toujours sous tension », rappelle Bertrand Levrat, directeur général des HUG. Le programme opératoire reste réduit, les visites limitées. Le personnel a besoin de souffler. La reprise de l’activité ambulatoire, interventionnelle et chirurgicale non urgente est reportée. Prudence, vigilance, une seule certitude : le virus ne connaît pas Noël et circule activement.
Nouveaux variants

28 décembre 2020

L’espoir renaît avec le début de la vaccination
Avec l’arrivée des premières doses la veille de Noël, la campagne de vaccination débute à Genève, notamment à l’Hôpital de Loëx. Malgré la circulation active du virus, le taux d’immunité dans la population reste faible (21%), insuffisant pour freiner l’épidémie. Dans l’immédiat, les vaccins vont commencer à protéger les plus fragiles. Les gestes barrières restent plus que jamais d’actualité.
65000 litres
de solution hydro-alcoolique utilisés en un an